En quelques années, les terminaux points de vente sont passés du statut de la caisse enregistreuse à celui d’outil de gestion commerciale. Depuis l’introduction de la micro-informatique dans les magasins, ils font office de super caisse tout-en-un. Les raisons de cette mutation ? Une volonté de la part des commerçants d’accélérer les traitements en caisse et de mieux connaître ou informer leur clientèle, afin de se différencier de la concurrence. Avec ces TPV nouvelle génération, les différents actes de vente sont facilités et accélérés : de l’enregistrement de la transaction jusqu’à la mise à disposition d’informations sur la disponibilité des produits, en passant par la reconnaissance client et l’accès au système d’information de l’entreprise. Le passage en caisse ne se limite plus au paiement, mais englobe une véritable exploration de l’acte d’achat du consommateur, pour une meilleure connaissance du client.

Des terminaux plus évolués et plus simples à utiliser:

Comme tous les secteurs de l’industrie, les terminaux points de vente n’ont pas échappé à l’évolution de la technologie et les derniers modèles ont décidément tout pour plaire. Avec la généralisation des écrans tactiles, leur utilisation s’est simplifiée. Enfin la gestion des câbles s’est rationalisée pour éliminer les enchevêtrements tandis que l’unité centrale permet d’accéder aisément aux composants internes pour faciliter les opérations de maintenance. Autre atout : les TPV sont de plus en plus compacts et offrent, de facto, un encombrement réduit pour les disposer sur le comptoir. Des efforts ont aussi été menés du côté de la robustesse pour une plus grande fiabilité de fonctionnement.

Des équipements adaptés à la distribution

Les TPV bénéficient enfin de fonctionnalités réservées à la distribution et ils sont spécialement conçus pour une utilisation professionnelle, quel que soit le secteur d’activité. Les constructeurs développent d’ailleurs des produits spécifiques pour le secteur Café-Hôtel-Restaurant (CHR), les stations-services ou encore le prêt-à-porter. Hormis ces domaines d’activité, l’ensemble du parc se compose de produits réunis sous la bannière commerce de détail.